FranDisco au Palais idéal

Résidence du 23.10 au 05.11 au Palais idéal

L’un est un architecte de l'imaginaire, bâtisseur d'étranges villes en papier, auteur d’art brut. L'autre est un célèbre illustrateur de BD belge, créateur des éditions Fremok. Du 23 oct au 5 nov. Marcel Schmitz et Thierry Van Hasselt s'installent en résidence au Palais idéal pour partager leurs drôles d'aventures. Tous deux animeront des ateliers autour de l’architecture et la BD à destination des petits, des grands, des familles, des curieux ou des bricoleurs du dimanche.

FranDisco, est la contraction du pont de San Francisco et de la musique Disco. C’est ainsi que Marcel Schmitz nomme sa ville. Une cité imaginaire, étrange, monumentale. Une ville en papier, scotch et carton, sortie droit de l’imagination de Marcel Schmitz, artiste porteur d’un handicap mental qui travaille au sein de la « S Grand Atelier », en Belgique. Dans la ville de FranDisco, tout cohabite : buildings, écoles, piscines, usines, monuments symboles, tunnels, TGV, avions en suspension,… Art brut, art outsider, œuvre d’un autodidacte obsessionnel, la ville, telle une maquette gigantesque, tentaculaire, fait sensation partout où elle est exposée.

Lorsque Thierry Van Hasselt, l’une des figures de proue de la BD Belge découvre FranDisco, il y saute à pieds joints pour ne plus en ressortir. Il s’y installe pour croquer la vie et les aventures de Marcel, qui devient le héros de sa bande dessinée intitulée Vivre à FranDisco. En 2017, l’ouvrage est nommé au festival de la Bande dessinée d’Angoulême. Mieux encore, à travers sa maison d’Éditions FREMOK, il imagine une collection dédiée aux auteurs d’art brut de la S. Grand Atelier, considéré comme un extraordinaire laboratoire artistique, où collaborent artistes brut, outsiders et artistes contemporains.

Désormais inséparables, l’un avec sa ville de 100 m2 sous le bras, l’autre avec ses planches illustrées, Marcel et Thierry partagent leur ville imaginaire, fascinante, foisonnante. Après Genève, Chez Agnès B à Paris, à la Fondation Vasarely à Aix en Provence, le Festival d’Angoulême, il était tout naturel qu’elle vienne se poser dans l’antre du Facteur Cheval, car Marcel en rêvait.

Faire une place au Palais idéal dans la ville de Marcel et les planches à dessin de Thierry. Durant leur période de résidence, tous deux vont poursuivre leur chantier de création. Pour l’un, réinventer en papier le Palais idéal, qui viendra prolonger sans fin la ville de FranDisco. Pour l’autre, suivre les péripéties de Marcel, se confrontant aux géants, ours, caïman, éléphant, ou dromadaire, résidents permanents du Palais idéal du Facteur Cheval.

 

Tous deux feront visiter leur ville en papier, partageront leurs travaux et animeront des ateliers autour de l’architecture, du dessin, de la bande dessinée, à pratiquer en groupe, en famille ou entre amis.

 

PROJET REALISE AVEC LE SOUTIEN DE

EOVI, La S Grand Atelier, Wallonie-Bruxelles International La commune de Hauterives, La communauté de communes Porte de Drôme Ardèche, Le Conseil Départemental de la Drôme.

 

INFORMATIONS PRATIQUES

Rencontres du lundi 23 oct. au vendredi 3 nov.

Palais idéal du Facteur Cheval / Espace atelier, de 9H30 à 12H / 14H30 à 17H

Ateliers sur inscription les 24/26/31 octobre de 14H30 à 16H

Tarif ateliers : gratuit (compris dans le tarif de visite du Palais idéal 6.50 € Adulte / 5 € Enfant)

Ateliers groupes sur demande: réservations recommandées.

Inscriptions/réservations au 04.75.68.81.19 ou mediation@facteurcheval.com 

 

 

EN SAVOIR PLUS

Le centre d’art la « S Grand Atelier » www.lasgrandatelier.be

Les éditions Fremok www.fremok.org

 

Les Garouste : Complot de famille


Les Garouste, complot de famille

Exposition du 6 mai au 31 Août à Hauterives

C’est une exposition bien singulière qui sera présentée cet été au château de Hauterives / Drôme. Singulière à double titre. Pour la première fois, Gérard Garouste figure emblématique de la peinture française et son épouse, Elizabeth Garouste, designer, exposent ensemble. Pour la première fois, c’est leur passion commune pour l’art brut qui les réunit, là même où le facteur Cheval a érigé son célèbre Palais idéal, devenu référence mondiale de l’art brut.

Lire la suite

Infos pratiques

Tarif unique : 3 €. Gratuit pour les enfants (jusqu’à16 ans inclus)
Horaires de visite : de 11H à 18H30. Ouvert tous les jours du 6 mai au 31 août 2017
Adresse : Château de Hauterives, situé à 300 m du Palais idéal.
Informations : Palais idéal du Facteur Cheval. 04 75 68 81 19

Les Garouste : Complot de famille

Dans la famille Garouste biographies express

Gérard Garouste (1946)

Peintre et sculpteur français, il a produit plus de 600 toiles exposées dans les plus grands musées du monde. Orienté vers la peinture figurative, son univers narratif est peuplé des figures légendaires de la Bible, Dante, Don Quichotte....

En 1988, le Centre Pompidou lui a consacré une rétrospective. Puis la Villa Médicis à Rome, a présenté la grande exposition «Le classique et l’indien».

En 2015, c’est la Fondation Maeght à St-Paul de Vence qui  lui a ouvert ses portes.

Elizabeth Garouste, (1946)

Designer de renom, elle a créé des décors de théâtre pour J.M. Ribes, conçu les salons de la maison haute couture de Christian Lacroix, ou encore le mobilier urbain de la ville de Montpellier. Véritable touche à tout, elle crée des objets, bijoux, meubles, en bronze, fer, bois, verre, terre cuite....

En 2012, elle expose pour la première fois ses dessins à la Galerie Christian Berst, véritable antre de l’art brut

David Rochline (1951 / 2015)

Il peint, chante, compose, fait des photos, écrit et joue des pièces de théâtre. David Rochline, caustique et passionnant, a travaillé pour Christian Lacroix, Philippe Starck, exposé sa version de La Gitane au Palais de Chaillot, conçu la fresque des Bains Douches, imaginé les décors pour des clips (Lio), dessiné pour Lui ou Rock & Folk...

Il fascinait aussi bien Pierre & Gilles, Catherine Deneuve, que Patrick Modiano. A sa mort fin 2015, Télérama titrait  «Une étoile filante s’est éteinte».

La source

Créée à l’initiative de Gérard Garouste il y a 25 ans, la Source est une association d’intérêt général à vocation sociale et éducative, destinée aux enfants, aux jeunes en difficultés et à  leurs familles. Les enfants travaillent avec des artistes sélectionnés pour leurs qualités pédagogiques, artistiques, accompagnés par des animateurs et éducateurs.

«L’art tel que pratiqué à la Source est un levier citoyen et non un luxe ou une fin en soi»
Gérard Garouste