Ben expose le palais idéal des ego étranges

Exposition du 29/04 au 28/08 à Hauterives

Ben crée son Palais idéal des ego étranges à Hauterives. Un palais idéal dans lequel il invite 40 artistes singuliers, créateurs, peintres, plasticiens, inspirés par l'étrangeté et la folie créatrice du Facteur Cheval. Cette confrontation est autant un défi lancé à l'imagination qu'à la force obstinée de la création.

Mais c’est quoi "un palais des ego étranges ?"

Avant le point, Ben fait le point


FAISONS LE POINT SUR
LE PALAIS DES EGOS ETRANGES
Décidément cette expo me prend la tête
je vais donc, vous en parler,
pour que ça me dégage l'esprit.
Pourquoi
LE PALAIS DES EGOS ETRANGES ?
Parce qu’à côté « du Palais Idéal »
DU FACTEUR CHEVAL A HAUTE RIVE
tout devient étrange :
vous
une simple pomme
l’univers et ses trous noirs

FAISONS LE POINT
Que ceux qui veulent participer à l’exposition
à Hautes Rives
à coté du Palais du Facteur Cheval
le 28 avril 2016
proposent leurs œuvres Ben chez Eva avant le 4 Mars
avec si possible en plus, une photo et un texte très court

FAISONS LE POINT
on a commencé à accrocher hier avec Jean Pierre Soardi et Marc Chevalier des possibilités de pièces étranges :
le miroir du déséquilibré et
l’escalier sans fin de Duchamp de Nicolas Privé
une culotte de Junko
une valise choc de Steiner
des vêtements "strange''
une théorie étrange
et déjà c’est presque plein

FAISONS LE POINT
on a une échelle, un marteau et des clous
tant que c’est étrange
et qu’il y a de la place on les mettra sur les murs.

La palais des égo étranges

Près de 80 artistes, invités par ben

ARMLEDER John

ASPAR Claudine

BARBAGLI Benoît

BATAILLARD Marcel

BATLLE Michel

BEDARRIDE

BLAINE Julien

BRUNO Jean-­Pierre

BYSKOV Anna

BAJ Enrico

BAYROL Jimenez

BLAS Ruy

BOJNEV Boris

CAMINITI Martin

CASTAGNOU  Denis

CATTANEO Catherine

CESAR Baptiste

CHEVALIER Marc

COMBAS Robert

DADU Claudie

DALIGAND François

DE FOMBELLE Alain

DORIER Frédéric

DREYFUS Charles

DUVAL Bruno

EREBO Robert

EVERART Kristof

FERRERO Jean

FORSTNER Gregory

FRIOT Simon 

GAINON Jacqueline

GAINON Joëlle 

GANNE Jean-­Baptiste

GOIRAN Claude 

GUICHOU Jo 

GUILLAUMON Jean­‐Claude 

GUILLOT Alexandra 

GUINOCHET François 

HALBERT Jacques 

HORDE Max 

HORTALA Philippe 

ISOU Isidore 

JUSFORGUES Philippe 

KOURO Lyonel 

LABELLE ROJOUX Arnaud 

LAHURE Philippe 

LE BRICOMTE Léa 

LE GALL Didier 

LES ABOLITIONNISTES 

LIZENE Jacques  

MANNONI Pierre Alain 

MARIS Hélène 

MAS Jean 

MATTEODA Jacqueline 

MATULA Philippe 

MILLET Laure 

MOREL Marie 

MURAKAMI Haruki 

OLIVIER Henri 

OZENDA Jean-François 

PANIGHI Gérald 

PARIS François 

PARRENO Philippe 

PEDINIELLI Gilbert 

PINEAU Jacques 

PRESENCE PANCHOUNETTE 

PRIVE Nicolas 

RIVALAN Caroline 

ROUX Robert 

RUBINSTEIN Nicolas  

SAISSI Franck 

SERGE III 

STEINER Stéphane 

TEISSEIRE Cédric 

THIBAUDIN Monique 

VIAL Mery 

VIALARD Christian 

WIM DELVOYE 

WITTLICH 

YAMASAKI Junko 

Biographie de ben

Artiste majeur du XXème siècle, Ben Vautier est né le 18 juillet 1935 à Naples. Il est connu pour ses performances, ses installations et ses peintures. Ses "écritures" aux calligraphies enfantines allient la plus grande impertinence à la plus grande justesse. Elles ont envahi la plupart des objets de notre quotidien. 

Ben commente la vie, la sienne, la nôtre, avec la plus grande impertinence et la plus grande justesse. Il appartient à cette génération qui a su faire du monde l’infini territoire de l’art. Au point qu’on ne puisse plus véritablement les distinguer l’un de l’autre.

Ben vocifère, prophétise, il est l’homme de l’égo et des pluricultures simultanément. Il est l’homme des écritures, des gestes, c’est-à-dire des mots, des actes et des faits plantés dans l’incessant déroulement contradictoire de la vie, encartés dans un flux désespérément fuyant : le temps et son issue obligée, la mort.

Ben est aussi un artiste majeur qui récuse le qualificatif et qui, comme pour limiter son rôle dans cette histoire, cite volontiers ses origines, ses voisinages et ses complicités artistiques : d’abord Satie, Duchamp, Cage, puis Klein, Arman, et enfin Maciunas, Brecht …

Ben semble occuper le paysage depuis toujours. Efficace, son écriture sagement calligraphiée, mais non dépourvue de fautes d’orthographe, a gagné les confins du territoire : Ben et partout. Il est cette écriture reconnaissable entre toutes qui se glisse entre les toises de l’everyday life. Populaire, dit-on !

Ben découvre la banane en 1955, crée le "Laboratoire 32" en 1958, vend des disques et expose "ceux qui font du nouveau". Il rédige Ben Dieu en 1959 et s’approprie le monde en 1962. Il "invente" la figure libre en 1979 et peint des mots depuis (presque) toujours. Mais, par-dessus tout, il s’intéresse à la vérité, insaisissable, insécable et plastique. 

Extraits du portrait de Ben fait par Thierry Raspail, Striptease, 2012

Retour