Nils Udo / Temple Végétal

Temple Végétal Nils Udo

Nils-UDO était l’invité du centenaire du Palais idéal du Facteur Cheval. Il a réalisé pour l’occasion un Temple Végétal, en hommage au Temple minéral du Facteur Cheval. On dit de lui que c’est un artiste qui peint avec les nuages et dessine avec les fleurs. Son installation est située à environ 300 m du Palais en pleine nature, comme toutes les créations de Nils.

Entre Nils-Udo et le Facteur Cheval !

Nils-Udo qui travaille souvent sur des oeuvres monumentales. Venu visiter le Palais en 2011, il a été abasourdi par l'oeuvre tout aussi monumentale de Ferdinand Cheval.
Nils-Udo travaille avec la nature. Il se nourrit, s'en inspire pour des créations monumentales ou éphémères. Tout comme le Facteur Cheval qui s'est sans cesse inspiré de la nature au gré de ses tournées. N'a-t-il pas d'ailleurs appelé son Palais "Temple de la Nature"...Un palais qui s'est notamment nourri des formes minérales qu'il découvrait au quotidien.
Enfin parce que Nils-Udo a arpenté la planète pour réaliser ses créations. A contrario, le Facteur a crée une oeuvre universelle sans voyager, si ce n'est dans son imaginaire. Il était donc intéressant que ces 2 rêveurs se rencontrent sur un même territoire : la Drôme.

Des lycéens sur les pas de Nils-Udo

5 ronds points Art-Nature en Drôme des Collines

Ils étaient une centaine à participer à la mise en place sur la Drôme Des Collines d'un projet original de territoire autour de la venue de Nils-Udo : des jeunes des Lycées horticoles de Romans, de Chateauneuf de Galaure, du Lycée Henri Laurens de Saint Vallier, des publics en insertion de la Plateforme d’insertion de Romans et de la Ferme de Cocagne, des équipes techniques et espaces verts des communes de Romans, Saint-Donat, Saint-Vallier, Saint-Sorlin et Chatuzange-Le-Goubet.

Vos commentaires

Postez un commentaire

Commentaire de Alain Fouré, directeur de la plateforme |

Notre équipe de la plateforme a été la première a rencontrer Nils-Udo. C’était génial. Nils est un artiste simple, facile d’accès, avec un message sur la vie, la nature finalement très universel. Nous avions des personnes originaires d’Afrique du nord, d’Europe de l’Est. Toutes ont été attentives, et ont demandé ensuite à l’artiste pourquoi il construisait des nids, pourquoi il avait envie de travailler avec la nature. Aucun d’entre eux n’avait eu le loisir de découvrir le Palais, patrimoine mondial pourtant si proche ! Voilà qui est fait et ils comptent bien revenir avec leur famille car l’histoire de Ferdinand Cheval les a touchés.

Commentaire de Annie, plateforme d’insertion |

Moi qui fait de la peinture, je lui ai demandé pourquoi il arrive que l’on ne parvienne pas à finir ses tableaux. Il m’a donné quelques conseils que je vais tenter de suivre.

Commentaire de Alain Fouré, directeur de la plateforme |

Un journaliste d’Altermonde a découvert ce projet original. Rendez vous donc au Palais pour une interview et une visite de l’exposition Nils-Udo

Commentaire de mich26 |

Epatant de voir des visiteurs fan de Nils-Udo qui ne ratent aucune de ses expositions… Même à Hauterives !

Commentaire de Philippe, enseignant |

35 ados du lycée horticole visitent le Palais, puis l’expo Nils-Udo. Le Palais, ils connaissent mais la plupart d’entre eux n’est jamais venue ! L’histoire, ils la revisitent et là, ils sont babas devant l’œuvre de ce facteur rural obstiné. Au château pour l’exposition, certains s’arrêtent à peine devant les œuvres, dommage. D’autres s’attardent émerveillés, ouf !

Commentaire de Rémy |

Quand on a réfléchi a notre rond point, on a bien compris que l’idée c’était de faire des choses simples. En regardant le travail de Nils-Udo, on se rend compte que la simplicité est partout. Par contre, pour dessiner notre rond point, fallait il le dessiner vu d’en haut, vue en perspective ???

Commentaire de Gil, médiateur artistique. |

Travailler avec les jeunes, j’adore, il s’agit de les accompagner, de les stimuler, sans pour autant aller réaliser des trucs délirants.

Commentaire de mjg |

Il me semblait important que tous ces publics désormais sensibilisés à l’art nature, puissent participer directement à la création de "TEMPLE", l’œuvre de l’artiste hommage à Ferdinand Cheval, recueillant, taillant, ajustant, avec lui délicatement la matière végétale autant que minérale.

Cette aventure exceptionnelle risque de modifier le regard qu’ils porteront dorénavant sur leur propre environnement, sur leur territoire ou sur l’art tout simplement.

Commentaire de Virginie, enseignante |

Une expérience riche ! Des élèves motivés et inspirés... Incroyable, le Land Art semble les avoir séduits.
Dans cette jeunesse matérialiste, il est bon de revenir à la nature... Et finir par un projet concret est parfait pour valoriser cette rencontre (lieu-artistes-lycée-ville).
Leur seul regret, ne pas avoir pu passer plus de temps avec Nils Udo et lui poser toutes leurs questions...

Commentaire de grillere florian |

l'expo de nils etait bien ses photo represente bien la nature malheursement il y avait trop de nid .
le palais est bien representer le facteur a inventer un palais qui donne envie il a choisir ses texte qui vont bien avec le lieu .
au temple j'ai aidé nils a trover des lianes de clematites dans la foret pour faire des tresse mais pour les lianes il etait exgigent et j'ai aimer
le projet etait bien car j'ai travailler avec gil pour mettre les pierres en chemin en forme de bosse de dinosaure et recouvrir les pierres dans le nid

Page 1 de 3

Retour

Ajouter un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires.