La vie des boîtes par Florent Chopin & Le village des boîtes aux lettres Saint-Martin-d’Abbat

Du 15 octobre au 14 janvier, le Palais idéal accueille les drôles de boites aux lettres de l’artiste Florent Chopin. Des boites habitées de mots,  d’oiseaux rares, de figures légendaires. Des boîtes vides de lettres mais riches de petites histoires.

 


Florent Chopin est un artiste  touche à tout : peinture, collage, objets trouvés, techniques mixtes, gravures, livres, sculpture…. Dès le début des années 2000, il se passionne pour ce qu’il appelle « les peintures boîtes », dont certaines sont aussi baroques que le Palais idéal. Ses oeuvres prendront la forme de boîtes aux lettres, le menant ainsi directement au Facteur Cheval. Il écrit d'ailleurs « C’est à cheval et avec des bottes de sept lieues que les lettres commencent leur vrai voyage. A nous de les décrypter, de les lire, les relire. Ferdinand, ce nouveau Champollion des chemins intraçables, construira autant son Palais qu’un plus vaste tombeau, mystérieux de toutes ses correspondances ». Les textes de Florent Chopin sont à l’image de ses boîtes, empreints d’une poésie proche du surréalisme… Il y est question de neige qui fond, faisant disparaître le blanc d’une page. De palais qui peut en cacher un autre. D’un igloo pour écrire des banquises. D’une boite au lettre troglodyte. D’une voie lactée, de mots poussière ou d’un inventaire à la Prévert.

Donner une nouvelle vie aux boîtes

Son constat est simple. Aujourd’hui, les boîtes aux lettres sont vides. Fini les lettres écrites sur un banc. Les lettres à vingt grammes. Les lettres des atolls. Les lettres écrites au vernis à ongles. Les lettres bleues des péninsules. Les lettres expédiées de Riga, Tivoli, Istanbul ou Malibu. Amoureux des mots, nourri d’un imaginaire foisonnant, Florent Chopin décide de donner une nouvelle vie aux boîtes du facteur. Il les construit obstinément et y installe ses propres petites histoires « Des mots en forme de cœurs, des télégrammes de luxe en néo-gothic, des portraits de gros minet, des dentelles de Calais, des lettres Dada, des lettres étoilées ». Lettres du monde. De son monde. Délicieux, délicat, plein d’humour. Ses  boîtes donnent envie de reprendre la plume.

 

L’association du Village des boîtes aux lettres

En écho aux oeuvres de Florent Chopin, la tentation était forte de faire venir les boîtes aux lettres du Village de Saint-Martin-d’Abbat. Dans cette petite commune du Loiret (45), 1600 habitants, les villageois personnalisent eux-mêmes leur boîte aux lettres. Chacun fait preuve de créativité, d’inventivité, de liberté. Plus de 200 boîtes ont ainsi vu le jour. « Les boites aux lettres personnalisées interpellent. Elles rappellent que l’art est un langage universel et qu’il représente un moyen de signaler sa présence, son existence, sa différence » C’est bien là l’éthique que défend l’association du Village des boîtes aux lettres, portée depuis 20 ans par Michel Lafeuille, son président.

Autour de l’exposition

  • Ateliers boîtes aux lettres avec l’artiste durant la période des vacances scolaires (dates à confirmer)
  • Ateliers d’écriture tout public «  Boite à Cheval, lettre à Florent Chopin »

Informations pratiques sur facteurcheval.com

Retour